Fit at work

Texte sur le fit at work

si on ajoutait aussi des cantines qui préparent de la nourriture saine ( et pas simplement mettre le drapeau fit at work sur n'importe quoi) ce serait ENCORE MIEUX  

un nutritionists devrait aller conseiller les cantines à mon avis ..!!

Anonyme 1

Merci pour cette excellente initiative!
C'est vrai que depuis les 40 heures je suis obligée de choisir entre le sport et les heures… donc j'ai arrêté le sport le midi et le soir je cours trop, je n'ai pas le temps.

Anonyme 2

Je suis fonctionnaire depuis 25 ans et je trouve que la qualité des relations humaines s'est fortement dégradée, surtout depuis la (re)centralisation des IT (quand des stagiaires ont dû se rendre au bureau de proximité pour obtenir un mot de passe) et des RH (on ne sait toujours pas qui fait quoi, des collègues quittent l'AMC, les relations se déshumanisent, comme si on n'était plus qu'un numéro de matricule). Des collègues malades ont pris (dû prendre ?) une retraite anticipée, d'autres sont décédés prématurément, de jeunes agents contractuels ont dû partir après 6 ans de bons services, des frais médicaux ne sont plus remboursés, mon télétravail a été supprimé… 
FAIRE encore et toujours PLUS avec encore MOINS de moyens mis à disposition (des collègues enceintes n'ont pas été remplacées pendant leur congé de maternité)...  A 60 ans passés, cela commençait à être trop pour moi. 

Anonyme 3

Tout ce que vous dites et bien vrai, et les initiatives (voir celle de Toyota en France) commencent à fleurir et montrent leur véritable succès et leur rentabilité impressionnante.

Je suis très sensibilisée sur tous ces sujets car je suis malade chronique respiratoire et c'est pour cela que je réponds à votre mail.
Je vois mon état de santé se dégrader dangereusement (sans parler du moral). J'ai la chance d'avoir une hiérarchie compréhensive et qui ne me tient pas rigueur de mes absences de plus en plus fréquentes et qui salue même le courage que j'ai de m'accrocher pour continuer à travailler. 

Je ne vous raconte pas les dégâts quand on passe 40 heures par semaine dans cet environnement. Dans mon cas, j'ai heureusement deux jours de télétravail qui me permettent de me soustraire à cet environnement délétère. 

Que dire des difficultés endurées pour avoir droit à ma première cure thermale? Un mois d'attente entre chaque refus, pour qu'ils me demandent des justificatifs à n'en plus finir… Demande en février, autorisation accordée en mai, autorisation valable 2 mois seulement quand on sait qu'il faut réserver très à l'avance…

Et alors que je veux m'entretenir de ces multiples difficultés lors de ma visite annuelle, je suis face à un médecin scotché à son ordinateur, même pas disposé à écouter … juste à me faire des remarques désobligeantes sur un léger surpoids (constaté sur ordinateur) engendré par la corticothérapie continuelle… 

Je suis dépitée, découragée. C'est lamentable. C'est une double peine: celle d'être vraiment malade sans rien avoir demandé et celle d'être soupçonnée d'exagérer ma maladie pour me payer des soins...

Alors, pour un jour pouvoir espérer reprendre une activité sportive, car j'en suis bien incapable aujourd'hui, ce serait bien aussi d'aider les gens dans une situation similaire à la mienne face à une administration sans pitié qui nous reproche d'être malade comme nous le sommes.

Anonyme 4

Please reload

EN Version

Visitors:

RSS Feed

Realised by JOUAN Cyril

Contact the Webmaster

Copyright © 2016, Syndicat SFE

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon

Thank you!

This website is not suitable for GSM / Smartphone for now.

It is however possible to navigate on your smartphone with the "Computer version" parameter of your browser.